Ah tu Veyrat, tu Veyrat, tout recommencera.

6 février 2018

Tu Veyrat, tu Veyrat, les mythes c’est fait pour ça, tu Veyrat, Tu Veyrat. La maison a brûlée en 2015. Mais pas la légende. A l’heure où la Gastronomie française est amputée de l’irremplaçable Mr Paul, le guide rouge renforce la popularité de Marc Veyrat, désormais inclassable 3 étoiles.  Si chaque chef se doit de raconter une histoire, Michelin a aussi les secrets de la sienne. Une ambivalence entre la reconnaissance de l’excellence et le goût de la résurrection, cette année.

La part reste belle à l’identité, la créativité, la régularité. Good Year pour Christophe Bacquié, qui roulera désormais au Castellet en triple pneus Michelin. Et l’émergence importante de talents primo-étoilés partout en France (18 rien qu’à Paris et île-de-France), contre seulement 5 nouveaux 2 étoiles dans tout l’hexagone (Voir la liste complète).

L’évangile selon Bibendum marque donc une volonté de surprendre – l’ensemble des favoris sont repartis sans nouvelle distinction- et de recréer du challenge puisqu’aucun établissement de Paris et sa région n’a obtenu 2 étoiles cette année.

Voilà qui fait beaucoup de monde sur la ligne de départ de la course en 2019…

Bravo à tous et l’étoile de la classe absolue revient à Monsieur & Madame Pacaud lors de la cérémonie : une sensibilité et une sincérité sans égal.

A l’an prochain !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply